Le programme

À l’ère du GPS, les progrès techniques de la cartographie ont modifié notre compréhension de l’espace. Cette démarche autorise à inclure la recherche sur les cartes historiques et l’analyse des évolutions territoriales de l’Antiquité à nos jours. Produire des cartes permet de caractériser et de visualiser les étapes et la complexité des changements liés à l’histoire. Choisir un terrain d’étude comme l’aire historique de l’« Auvergne » (Allier, Cantal, Haute-Loire et Puy-de-Dôme) autorise un jeu d’échelles allant de la région à la parcelle cadastrale. Pour autant, ce serait une erreur de considérer l’espace régional pour lui-même, tel un îlot coupé du contexte national et occidental. La prise en compte des marges et des confins interroge également la notion de continuité spatio-temporelle.

Notre objectif est de proposer, à partir de cadres communs, notre approche de la construction des territoires. Or ceux qui ont cartographié l’« Auvergne » avant nous ont été eux-mêmes producteurs d’analyses. La confrontation des représentations d’hier et d’aujourd’hui réclame une synthèse fine mettant en évidence plusieurs espaces : chronologie des cartes, généalogie intellectuelle de la production, continuités et résiliences territoriales…Pour ce faire, nous nous sommes particulièrement intéressés aux différentes formes de représentations cartographiques de l’espace régional.

Nos recherches sont structurées selon deux grandes thématiques qui ont trait, d’une part aux représentations de l’espace régional à travers les cartes anciennes, d’autre part à une réflexion sur l’articulation entre l’espace vécu et les logiques territoriales.

Dans ce cadre, l’équipe a produit plusieurs dizaines de cartes inédites et novatrices issues de recherches spécifiques.

Par ailleurs, le pilotage scientifique de la numérisation de la collection cartographique de la Bibliothèque du patrimoine de Clermont Auvergne Métropole a permis l’indexation et la diffusion de 400 cartes anciennes au sein de la Bibliothèque numérique Overnia : https://www.bibliotheques-clermontmetropole.eu/overnia/

Cette mise à disposition a été complétée par la conception d’une exposition virtuelle pour une première valorisation en ligne du fonds cartographique ancien et la collection de Pierre Delaunay : « Quatre siècles de cartographie en Auvergne » : https://www.bibliotheques-clermontmetropole.eu/cartographie/

Directeur de la publication : Stéphane Gomis

Coordination cartographique : Frédéric Faucon

Comité éditorial : Frédéric Faucon, Stéphane Gomis, Isabelle Langlois

Comité scientifique : Frédéric Trément, Jean-Luc Fray, Philippe Bourdin, Vincent Flauraud

Cartographie : Julien Chadeyron

Site internet : Thibault Falvard

Contact : stephane.gomis@uca.fr

L’équipe des chercheurs est composée de :

Thomas Areal, doctorant en histoire médiévale, CHEC

Florian Baret, docteur en archéologie antique, CHEC

Lisa Bogani, docteure en histoire contemporaine, CHEC

Pierre Boivin, chargé de recherche honoraire, CNRS, LMV-OPGC, UCA

Philippe Bourdin, professeur d’histoire moderne, CHEC

Emma Bouvard, docteure en histoire médiévale, ARAR, MSH MOM

Anne Bretagnolle, professeur de géographie, Paris I, Géographie-Cités

Didier Catarina, docteur en histoire moderne, CRISES, Montpellier III

Julien Chadeyron, cartographe, UFR LCSH, UCA

Pierre Charbonnier, professeur honoraire d’histoire médiévale, CHEC

Marion Dacko, docteure en archéologie antique, CHEC

Bertrand Dumenieu, ingénieur d’études géomaticien, LaDéHiS

Frédéric Faucon, maître de conférences en géographie, CHEC

Vincent Flauraud, maître de conférences en histoire contemporaine, CHEC

Patrice Fournet, master d’histoire médiévale, CHEC

Béatrice Fourniel, maître de conférences en histoire du droit, CTHDIP-Toulouse Capitole

Mauricette Fournier, maître de conférences en géographie, UMR Territoires, UCA

Alain Franc, chercheur HDR, INRA, UMR BIOGECO, Bordeaux

Jean-Luc Fray, professeur émérite d’histoire médiévale, CHEC

Stéphane Gomis, professeur d’histoire moderne, CHEC

Maurizio Gribaudi, directeur d’études, EHESS, LaDéHiS-CRH

Michaël Guggenbuhl, conservateur, Bibliothèque municipale de Mulhouse

Isabelle Langlois, ingénieure d’études, CHEC

Bruno Lyon, master d’histoire médiévale, Lyon III

Claude Motte, ingénieure d’études honoraire, EHESS, LaDéHiS-CRH

Annie Regond, maître de conférences honoraire d’histoire de l’art moderne, CHEC

Rémy Roques, master d’histoire médiévale, CHEC

Anne Soula, doctorante en histoire contemporaine, IEP Aix-en-Provence

Frédéric Trément, professeur d’Antiquités nationales, CHEC

Hervé Tronchère, archéologue, Lyon

Jacqueline Vendrand-Voyer, professeur honoraire d’histoire du droit, CMH, UCA

Nicolas Verdier, directeur de recherche, CNRS, directeur d'étude, EHESS, Géographie-Cités